Poursuivre sa démarche RSE en période Covid-19

Quelle différence cela va-t-il faire d’avoir une démarche RSE dans une entreprise en période post-confinement ?

Une démarche RSE pour : Mieux prendre en compte l’humain

Cette crise a remis l’humain en avant dans le milieu de l’entreprise, et a permis de rappeler que sans ses salariés ni les salariés des ses fournisseurs/partenaires une entreprise ne fonctionne plus.

Ainsi, s’intéresser davantage aux employés, les protéger, les éduquer et les rassurer, va être nécessaire lors du déconfinement. En effet, les huit semaines passées auront été particulièrement anxiogènes, les messages reçus de différentes sources pouvant être contradictoires, beaucoup de questions restant sans réponse.

Lorsqu’une entreprise a mise en place une démarche RSE, un dialogue s’est installé entre les différents niveaux hiérarchiques, ou peut-être simplement un climat plus favorable à l’expression des salariés. La situation est donc plus propice à la mise en place d’échanges (éducation sur la cohérence des gestes barrière dans l’entreprise, expression de chacun sur ses craintes ou suggestions d’améliorations à mettre en place, désamorçage des peurs, peut-être développement du télétravail).

Une démarche RSE pour : Faire évoluer la relation avec ses parties prenantes

Le dialogue avec les parties prenantes est l’un des points de départ d’une démarche RSE. Identifier ses parties prenantes, réfléchir à leurs attentes et aux vôtres, les hiérarchiser, et dialoguer avec elles sont des étapes qui sont déjà bien avancées lorsque vous pratiquez la RSE. Vous avez donc une longueur d’avance dans la fidélisation de vos fournisseurs et prestataires, la mise en place de relations durables (pas uniquement basées sur le prix), le fait d’être plus à l’écoute.

Des menaces aussi planent sur certains marchés, des chaînes d’approvisionnement pouvant être déstabilisées par la crise. Le travail sur les parties prenantes peut être une solution d’atténuation de ces impacts.

Une démarche RSE pour : Communiquer intelligemment

Les consommateurs attendent des marques qu’elles montrent davantage leur engagement, ils n’attendent plus que les lois soient motrices dans ces changements. Lorsqu’une démarche RSE est en place, vous avez déjà construit et matérialisé votre engagement, la communication sera donc plus fluide et crédible.

Mais attention à éviter le « coronawashing » : il est préférable de ne pas trop insister sur les actions mises en place pendant la crise, mais plutôt de rebondir sur les projets/changements prévus après crise (pour montrer que vous n’êtes pas dans l’opportunisme, mais dans l’amélioration continue).

Et logiquement les animateurs de la RSE pourront avoir un rôle de catalyseur, de relais. Ils devront donc être préparés.

Nous avons approfondi le sujet avec le réseau RaSinEs grâce à des témoignages d’entreprises lors du webinar du 7 mai. Retrouvez une synthèse sur : https://rasines-rse.fr/webinaire-rse-covid-19/.

avril 27, 2020